Les 4 étapes pour créer une sculpture selon la technique du « RAKU »

La première étape est la plus amusante car elle fait appel à la créativité et capacité à lâcher prise. J’aime ici modeler la terre et me laissée guider par l’instant présent.

La phase de modelage terminée, la terre a besoin de sécher à l’air libre pour se libérer de l’eau et de l’air qu’elle contient.

Une fois sèche, la terre rencontre une première fois l’élément feu et se transforme en « biscuit ». Cet instant est décisif, car une seule bulle d’air suffit  pour faire exploser la terre encore si sensible aux éléments extérieurs.

Après refroidissement, place à l’émaillage, c’est maintenant que les couleurs entrent en scène !

Une fois cette étape effectuée, une seconde cuisson est nécessaire pour fixer définitivement  la poudre de verre sur la pièce en terre.

Une fois la température idéale atteinte lors de la seconde cuisson, la pièce encore en fusion est sorti du four; c’est le contact avec l’air qui provoquant un choc thermique fissure l’émail. La pièce termine son parcours dans la sciure de bois. Cette étape que l’on appelle « enfumage » noircit les fissures crées par le choc thermique en teintant ainsi la terre.

On assiste alors à la naissance d’un objet caractérisant  la technique du Raku.